Mission

Fondé en 1985, Continuité-famille auprès des détenues (CFAD) est un organisme communautaire qui vient en aide aux femmes ayant des démêlés avec la justice, qu’elles aient connu ou pas la détention, et quel que soit leur langue, religion, lieu de résidence et origine.

 

Parce que près des deux tiers des femmes judiciarisées sont mères, Continuité-famille les soutient particulièrement dans leurs efforts pour maintenir et renforcer les liens avec leur(s) enfant(s), pendant et après leur incarcération. Plusieurs femmes sans enfant ou dont les enfants sont d’âge adulte profitent également de notre aide.

Depuis 35 ans, nous mettons à leur disposition de nombreux services avec le souci constant de respecter tant leurs besoins que ceux de leur famille, tout en favorisant l’autonomie et la prise en charge. Nous nous préoccupons aussi de la prévention de la criminalité et de toute autre forme de comportement à risque chez les enfants participants. Tous nos services sont entièrement confidentiels.

 

Les femmes que nous accompagnons vivent très souvent dans la pauvreté, la marginalisation, l’isolement, et avec les conséquences d’un casier judiciaire; cette réalité a des répercussions sur leurs proches. Lieu d’accueil, de partage, de respect, d’éducation et d’écoute pour elles et leur famille, notre organisme met sur pied diverses activités, en milieu carcéral ou dans la communauté : séjours 24 heures mère-enfant en centre de détention, distribution de paniers alimentaires à notre centre de jour, camps d’été familiaux, activités d’éveil et de stimulation pour les 0 à 5 ans, journées de loisirs sportifs et culturels pour les 6 à 12 ans, visites à domicile, rédaction de contes par des mères incarcérées, etc.

Le mot « continuité » est fondamental pour comprendre notre démarche : nous privilégions les relations à long terme avec les femmes qui font appel à nous afin d’asseoir leur autonomie et leur retour dans la communauté sur des bases solides. Le casier judiciaire et les embûches qu’il entraîne demandent du temps et de nombreuses démarches pour les surmonter. Le temps doit aussi faire son œuvre pour apaiser le sentiment de honte et d’échec que les femmes judiciarisées ressentent.

Une approche à long terme vise également à amener les femmes judiciarisées vers des ressources qui leur permettront d’aborder les traumatismes dont plusieurs souffrent : abus sexuel durant l’enfance, violence conjugale, problèmes de santé mentale.

Depuis le développement de son offre de services et d’activités il y a 20 ans, CFAD aide tous les ans une centaine de femmes, et pas loin de 250 enfants, qui bénéficient de l’un ou de plusieurs de nos programmes, dans la continuité de leur parcours.

Étant à la fois organisme famille communautaire et organisme voué à la réinsertion sociale, Continuité-famille peut compter sur des partenaires institutionnels pour réaliser sa mission : le ministère québécois de la Famille qui assure notre fonctionnement de base, et pour les programmes : le ministère québécois de la Sécurité publique, Service correctionnel Canada et l’Agence de la santé publique du Canada.